VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 5.0/5 (2 votes cast)

affichetete

The interview is in English at the very bottom of that article.

Grâce à la production du cinquième épisode de Kritikasho, j’ai découvert le travail de Vlife, un machinéaste grec officiant sur Skyrim. La réalisation de son dernier court-métrage : the return of the Grayfox était propre. On suivait les pérégrinations d’un archer, voleur à la voix caverneuse, qui le soir venu brigandait à la barbe des plus riches le premier prix d’une vente aux enchères. Le jeu d’acteur était impeccable et l’histoire tenait la route. Bien que l’auteur soit Grec et que son travail ait été diffusé en anglais, j’ai trouvé le temps de mener et de franciser une petite interview du machinéaste pour vous permettre de découvrir un nouveau réalisateur talentueux.

Ton comédien est canadien, ton sous-titrage est grec, d’où viens-tu ? Je parie que t’es originaire de Lamia (ville située en Grèce centrale). Est-ce qu’il est difficile de réaliser un machinima en ligne et en anglais ?
Je viens de Grèce, d’Athènes pour être précis. Les comédiens de doublage sont choisis pour leur talent à donner vie à mes personnages. J’ai passé beaucoup d’heures à chercher ces gens talentueux et fais-moi confiance, c’est compliqué ! J’utilise l’anglais depuis plusieurs années. Les films et les jeux ont été mes meilleurs professeurs.

Es-tu un machinéaste ou bien un réalisateur ?
Toutes ces étiquettes ne cachent qu’une seule et même personne et je ne prétends pas porter toutes les casquettes. Je préfère le terme de créateur qui englobe tout le processus de production, de l’idée naissante jusqu’au montage final qui donne vie à l’œuvre.

Le 28 septembre 2012 est sur Youtube la date de naissance de ton tout premier machinima créé sur Skyrim. « The Lost Story » est-il réellement ton premier machinima ?
Il y a eu plusieurs tentatives par le passé. La sortie du jeu The Movies m’avait pourtant motivée mais le résultat n’était pas à la hauteur de mes attentes.

The-Movies-Edition-Superstar_2068_1404328804r

Comment as-tu découvert le Machinima ?
J’en regarde depuis le commencement ? Le réalisateur a trente quatre ans (NDLR). J’adore l’idée de pouvoir créer quelque chose au sein d’un univers déjà construit. C’est fascinant et la démarche est finalement assez proche de la réalisation classique.

Es-tu rattaché à une communauté de réalisateurs ?
Non. Pas pour le moment. Mais je me considère davantage comme un des membres de la grande communauté Youtube, surtout celle dédiée au Machinima.

Pourquoi avoir choisi Skyrim pour réaliser The Return of the Grayfox ? J’ai toujours trouvé Skyrim particulièrement compliqué à prendre en main.
L’univers de Skyrim est beau et a un gros potentiel. le jeu n’est pas sans défauts et reste dur à contrôler. Il n’est pas facile d’en tirer quelque chose mais quand tu persévères et que tu vois le résultat, alors tu ne peux plus t’arrêter.

Un tutoriel sur la réalisation des machinimas sur Skyrim est en cours d’écriture ?
Avec d’autres choses, le manuel sera diffusé après la réalisation de The Gray Fox, New order.

J’ai lu l’encart vidéo sur ta dernière production. Combien de mods espères-tu encore ajouter à ta très longue liste ?
Selon ce que j’ai envie de filmer, il y a beaucoup de mods qui se révèlent être testés et utiles. D’une façon générale, je commence le jeu avec près de deux cents mods actifs.Sans titre-1

Quel est ton favori et pourquoi ?
Sans aucun doute, le Puppeteer Master de JohnB. Sans lui, je ne suis pas sûr que tu puisses réaliser un machinima. C’est l’outil numéro 1.

En seulement deux ans, plus de dix réalisations ! Quel est le secret ?
Mon secret : patience et huile de coude. Avec les deux, rien n’est impossible. Mais sans eux, tu ne peux pas progresser.

Combien de gens bossent sur un projet comme The Return of The Grayfox ?
Comme je l’ai dit tout à l’heure, et je sais que ça peut paraître dingue, mais je suis tout seul ! Vlife movies n’est qu’une seule et même personne.

10429262_750865738301208_8143979429918067099_n

Bon doublage ! Où déniches-tu les comédiens ?
La plupart du temps c’est par l’intermédiaire de Fiverr. Il y a de grands comédiens dans le coin et bien sûr j’utilise aussi les voix originelles du jeu.

fiverr

Beau projet, la mise en scène est très académique et l’histoire est bien montée mais le personnage principal semble un peu cliché ? Le style Robin des bois n’est pas un peu daté ?
Je pense que ma version du Gray Fox est un peu plus recherchée que celle d’un Robin des bois ou d’un vengeur masqué. L’homme croit en son pouvoir de changer les choses, pour restaurer l’ordre et l’équilibre. Ce n’est pas simplement de prendre aux riches pour donner aux pauvres. Le second machinima étayera davantage sa vision.

Quelles sont tes sources d’inspiration ?
Beaucoup de choses en réalité. De la BD à la philosophie, de l’échange avec les autres et le regard que l’on porte sur soi. Toutes ces choses mêlées qui font partie de la vie m’influencent à chaque instant.

Quelle est la partie la plus compliquée à boucler sur le préquelle de Gray Fox ?
Pour un projet comme celui-ci, c’est très difficile de voir ses idées confrontées et limitées par les défauts inhérents au jeu. Mais ce sentiment disparaît avec l’arrivée des premiers résultats.

Peux-tu nous parler un peu de ton prochain film ?
On suivra les premiers pas de l’enfant qui n’est pas encore le héros dont le monde a besoin. C’est une trame logique, qui respecte la tradition cette fois et qui se développe progressivement de façon à laisser un souvenir impérissable. Il y aura aussi une scène d’action, la meilleure que j’ai jamais réalisée. Je crois avoir transgressé les règles du jeu pour pouvoir la filmer. C’est mon imaginaire seul qui s’exprime dans ces scènes.

Une date de sortie ?
Je crois que j’ai encore besoin de quelques semaines pour terminer le tout.

Qu’est-ce que tu attends du machinima pour les cinq voire les dix prochaines années ?
A l’image de ce que l’on peut déjà créer aujourd’hui, dans dix ans on aura une production digne des standards hollywoodiens.

J’ai bien apprécié cet entretien. Connaissais-tu Machineaste.com avant l’interview ?
Non pas vraiment. Mais, sois certain, que je ne risque pas de l’oublier. C’est quelque-chose dont on a besoin en ce moment, vous faites un très bon boulot !

Veux-tu adresser un message à tes fans et à ces jeunes réalisateurs qui gaspillent leur temps dans cette lecture ?
Je souhaite dire à mes fans qu’il en oublieront tous les inconvénients dès la sortie de Gray Fox New order. C’est une promesse ! Et aux nouveaux réalisateurs : persévérez, donnez-vous à fond et les gens apprécieront votre travail.

Je tenais à adresser un grand merci à ce réalisateur qui a pris le temps de répondre à toutes mes questions. P.S. Si vous souhaitez des interviews de machinéastes en particulier, faites le moi savoir en commentaire. A bientôt les machinéastes !

Spoiler Inside: The interview in English is here. SelectShow
Interview : VLife, le réal aux 200 mods !, 5.0 out of 5 based on 2 ratings
Que pensez-vous de cet article ?
  • Détaillé 
  • Distrayant 
  • Bien rédigé 
  • Utile 
  • Incomplet 
  • Ennuyeux 
  • Mal rédigé 
  • Inutile 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqué avec *

*

2 commentaires

  • yalrok
    yalrok il y a 2 ans

    Si un tuto arrive, faudra penser à le traduire, ça va être chouette.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0.0/5 (0 votes cast)