VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 5.0/5 (2 votes cast)

La photographie représente-t-elle le réel ? Benoit Paillé s’attaque à GTA V.

« Cette série photo est une réponse à la multiplication des projets photo qui traitent des espaces virtuels, En tant que fabriquant d’images, un même regard se porte sur les espaces qui m’entourent; réels ou virtuels. Je me sers de l’image pour communiquer ma perception de ceux-ci. Ainsi, je ne crois pas à la photographie comme médium de retranscription du réel, mais comme un outil de création pure pour exprimer sa vision du monde. Avec ce projet, je veux mêler deux réalités distinctes en une seule image. » Benoit Paillé

Ce photographe, qui n’en n’est pas à son coup d’essai sur GTA V (Time-lapse réalisé avec le même jeu), explore le jeu PS3 appareil en main, monté sur trépied devant l’écran. Le joueur/photographe, flâne, cherche les moments atypiques et capture les instants scriptés mais néanmoins fugaces comme la foudre s’abattant sur les plaines désertiques de Los Santos.

CROSSROAD OF REALITIES / BENOIT PAILLÉ – GTAV project from Lapoudrerie on Vimeo.

« Ceci n’est pas une pipe » René Magritte

Benoit Paillé, photographe Québecois, a eu l’idée de dissimuler les frontières entre le réel et le virtuel. Il a mixé des paysages capturés sous GTA V avec des photos de mains tendues sur fond bleu prenant elles mêmes des photos. Le photographe s’amuse avec deux choses. La première, le concept d’hyper-réalité, une des thèse centrale développée par Baudrillard, philosophe français des années 70. En contemporain de Deleuze et de Guy Debord, Baudrillard a développé la critique de la société du spectacle, et tenter de montrer que nos sociétés se sont tellement reposées sur des simulations, qu’elles en ont perdu le contact avec le monde réel. Le simulacre, d’abord reconnu comme représentation du réel, s’est vu multiplié, systématisé par la naissance de l’industriel, contribuant à brouiller les repères entre l’image et ce qu’elle représente (ce qu’elle simule), jusqu’à ce que, « dans la société postmoderne, le simulacre ne finisse par précéder et déterminer le réel.  »

Avec ses photos, l’auteur multiplie les rapports entre deux univers, l’un réel, l’autre non mais qui est porté dans le premier par un grand nombre d’objets « qui sont de plus en plus présents dans notre quotidien, avec les téléviseurs, smartphones, tablettes et ordinateurs... »

Mise en abîme en image

La deuxième chose qu’utilise l’artiste : un appareil photo, le 5D MarkII qui lui sert à immortaliser ses captures d’écrans et Lightroom, un logiciel de retouche photos développé par Adobe, soit un équipement de bonne facture et n’oublions pas non plus le jeu, GTA V.

Les photos valent le coup d’œil, mais appartiennent-t-elles vraiment à l’auteur puisque les modèles 3D, et autres assets utilisés, etc. ne sont pas sa propriété ? Pour découvrir les autres créations de l’auteur, je vous laisse le loisir d’aller visiter son site : http://benoitp.prosite.com/238965/2818819/projects/crossroad-of-realities

Crossroad of realities : un photographe sous GTA V, 5.0 out of 5 based on 2 ratings
Que pensez-vous de cet article ?
  • Ennuyeux 
  • Mal rédigé 
  • Inutile 
  • Incomplet 
  • Utile 
  • Distrayant 
  • Bien rédigé 
  • Détaillé 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqué avec *

*