VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

DKLS_logoHugh Hancock reprend du service ! Le journaliste à l’origine du mot « machinima », fondateur du site Machinima.com et machinéaste depuis 1997 au sein de son propre studio Strange Company vient de sortir son dernier film : Death Knight Love Story – Partie 1, dispo sur Vimeo depuis le 21 janvier dernier (cliquez sur l’image titre ci-dessus pour voir le film). Au programme : 20 minutes de réalisation en motion capture dans le monde de World of Warcraft !

Death Knight Love Story est un conte de passion forgé dans les ténèbres les plus sombres. Un conte dans lequel deux âmes ont pour destinée de se trouver, de se perdre, et enfin de s’affronter l’un contre l’autre sur le champ de bataille, tout en restant désespérément éprises l’une de l’autre. Ce conte prend vie en Azeroth, avec d’un côté un Chevalier Noir du nom de Miria, servante du Roi Liche, qui va finalement rejoindre les rangs de l’Alliance pour combattre les armées de son ancien maître. De l’autre côté, Sir Zelieck qui a combattu le Roi Liche jusqu’à la mort et même au-delà, et qui restera fatalement prisonnier de son emprise, condamné à le servir en tant que premier des Cavaliers de Naxxramas, la cité des damnées flottante.

DKLS_01

Zelieck, condamné à servir son pire ennemi pour l’éternité.

Décidément toujours en quête de nouvelles expériences machinima, Hugh Hancock et ses acolytes de la Strange Company ont décidé d’investir massivement dans leur propre système de motion capture. Après quelques tests encourageants sous Minecraft (notamment avec ce Creeper timide…), l’arrivée d’un projet de grande envergure se faisait attendre. Ce projet, c’est Death Knight Love Story, désormais concrétisé. Utilisant l’univers et les personnages du MMO indétrônable de Blizzard World of Warcraft, le film est en soi une démonstration technique encore jamais vue. Point de WoW Model Viewer à l’horizon, trop simple. Pas de tournage in-game non plus, trop compliqué. Pour rendre ce machinima possible, tous les éléments 3D du jeu en ligne (personnages, objets, décors) ont été extraits, animés en MoCap (motion capture, voir photo ci-dessous), puis transférés sur Mach Studio Pro, un moteur de rendu accéléré par GPU. Le MachStudio Pro (compatible avec Maya et 3DS Max) a représenté un investissement non négligeable pour la Strange Company à l’époque, celui-ci étant vendu à 4.000 dollars. Ironie du sort, il est entretemps devenu gratuit…

DKLS_mocap_01

La MoCap, l’avenir du machinima ?

DKLS_mocap_03

Une séquence de combat à l’épée, sous les yeux de Hugh Hancock.

En plus d’une technique de réalisation novatrice, Death Knight Love Story peut compter sur un casting de doubleurs professionnels. À commencer par Anna Chancellor (Quatre Mariages et un Enterrement, H2G2 : Le Guide du Voyageur Intergalactique) qui donne sa voix à Miria. Pour le rôle de Zelieck, le choix s’est porté sur Jack Davenport (Pirates des Caraïbes, Good Morning England). Difficile de ne pas citer également Brian Blessed (Flash Gordon, Robin des Bois : Prince des Voleurs) qui incarne le Roi Liche à la perfection. Pour la bande originale du film, Hugh Hancock a fait appel à Ross Campbell, nominé au BAFTA (British Academy of Film and Television Arts).

DKLS_doublage_01

Brian Blessed en pleine séance d’enregistrement.

Malgré tous ces moyens et la bonne volonté indéniable de son réalisateur, ce premier épisode de Death Knight Love Story est loin d’être exempt de défauts. On déplore en particulier une bande son pas assez travaillée. Si la technique de réalisation est novatrice, elle ne semble pas encore tout à fait maîtrisée. La post-prod est également perfectible au regard de ce qui se fait actuellement. Mais qu’importe, saluons comme il se doit le retour de Sir Hancock sur le devant de la scène, qui nous montre sans cesse de nouvelles pistes de création machinima. Quant à l’avenir de la série, rien n’a encore filtré sur la partie 2, les fans vont donc devoir prendre leur mal en patience pour connaître la suite de l’histoire des amants du royaume des morts…

DKLS_04

Miria, sous le regard impitoyable du Roi Liche.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à faire un tour du côté du site officiel du film, extrêmement complet.

Que pensez-vous de cet article ?
  • Détaillé 
  • Distrayant 
  • Bien rédigé 
  • Utile 
  • Incomplet 
  • Ennuyeux 
  • Mal rédigé 
  • Inutile 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqué avec *

*